Le marketing social de l’assainissement à l’épreuve de la crise COVID-19

Les animateurs se sont adaptés pour poursuivre leurs activités de promotion. (c) Gloria Tchidime

Depuis mars 2020, le Bénin, à l’instar de tous les autres pays du monde est confronté à la crise sanitaire du COVID-19 avec son lot de mesures barrières et toutes les difficultés qui en découlent. Mais c’est dans ce contexte assez particulier que Join For Water continue son travail.

Pour accroître l’investissement des ménages dans les produits et services d’assainissement, Join For Water s’est lancé dans la promotion des sanimarchés mԑmԑ xɔ qui sont des espaces d’échanges commerciaux dédiés à cette cause. A la suite des sanimarchés de Dogbo (en 2016) et d’Athiémé (en 2018), 2 nouveaux sanimarchés ont été ouverts en 2021 à Dassa-Zoumè et Savalou. Mais l’organisation des activités de marketing et de communication autour des sanimarchés dans un climat de crise sanitaire reste un grand défi que Join For Water s’est engagé à relever.

De nouveaux produits…

La crise sanitaire a engendré de graves conséquences économiques au niveau des communautés déjà fragiles financièrement. Il était donc très important de proposer des produits à des coûts abordables et dont l’installation nécessite un minimum de temps de présence dans les ménages. C’est à cette fin que Join For Water a développé une synergie d’action avec l’ONG béninoise ABMS (Association Béninoise pour le Marketing Social) membre du réseau américain PSI (Populations Services International) pour proposer un nouveau produit dans les sanimarchés. 

La nouvelle cuvette Sato pan en position accroupie présente l’avantage d’être plus abordable (5.000 FCFA soit 7,62 Euros) que ce qui ce qui était proposé (cuvettes mԑmԑ xɔ) dans les sanimarchés. Elle ne laisse pas passer ni les insectes ni les odeurs et est modulable en position accroupie (pour 13.000FCFA soit 19,82 euros). Toutefois, la demande autour des cuvettes mԑmԑ xɔ est toujours présente car elles restent le produit phare des sanimarchés et a été conçu pour répondre aux attentes soulevées par l’étude de marché : elle est à chasse manuelle, sans odeur et s’utilise dans la position assise. Elle peut également être déplacée et est réutilisable si la fosse est pleine.

… et une nouvelle stratégie de communication

Comment susciter un intérêt pour l’acquisition de latrines au sein des communautés affaiblies économiquement ? De plus, la mise en place des mesures barrière à la pandémie COVID-19 rend particulièrement difficile les activités conventionnelles de marketing et communication en milieu communautaire. La stratégie de communication a donc été réorientée avec un véritable focus sur le digital : des spots vidéo ont été réalisés pour être diffusés sur les réseaux sociaux (WhatsApp et Facebook) et à la télévision nationale. Les radios de proximité sont également sollicitées pour la diffusion de spots radio, la réalisation d’émissions interactives et de jeux radiophoniques assortis de lots à gagner par les auditeurs. Il est important de rappeler que la diffusion de SMS de sensibilisation ciblée avec le concours d’un réseau de téléphonie locale a permis d’attirer l’attention des communautés sur les sanimarchés et les différents services et produits qu’ils proposent.

L’animation communautaire n’est toutefois pas totalement exclue. Des actions de sensibilisation itinérantes se font dans les marchés de Dogbo et Athiémé dans le strict respect des mesures barrières. Les visites domiciliaires se sont poursuivies avec l’appui de la force de vente mise en place et formée aux techniques de vente. Ces différentes actions ont facilité la vente de 146 cuvettes au niveau des sanimarchés de Dogbo et Athiémé au cours de l’année 2020. Il en est de même pour les usagers des blocs sanitaires des sanimarchés (22.317 utilisations pour 2020).

La crise sanitaire a permis de développer des aptitudes de résilience et d’adaptation à tous les niveaux afin de faire face aux nombreux défis qui se présentent aux communautés. Le secteur du marketing social de l’assainissement n’a pas été épargné et il est important de prendre les dispositions pour garantir la pérennité des mesures prises pour faciliter l’investissement dans les latrines. Dans ce sens, les actions de Join For Water sont très opportunes et méritent d’être soutenues afin de maintenir le niveau d’intérêt au beau fixe car la promotion des latrines est indispensable pour la fin de la défécation à l’air libre. La crise sanitaire ne saurait être un obstacle à l’atteinte de cet idéal…

Texte: Jean Patient Kakpo - Join For Water

Follow
us